Mazut - Baro d'Evel Cirk Cie

Publié le par Sarah Barreda

27 octobre - Festival Circa à Auch

 

mazut-g 

 

Baro d'Evel et le duo formé par Camille Decourtye et Blaï Mateu Trias, semble plus grave. Il reste toujours cette pellicule enfantine et tendre, souvent constante dans les productions circassiennes, qui interpelle régulièrement le public pour l'amener dans une empathie commune.

Une étrangeté est née directement de leurs obsessions. C'est le couple cheval. On se rappelle l'écuyère du Sort du dedans et la physicalité de l'homme cheval. Cette identité profonde demeure et ces être centaures sont moins dans l'interprétation de leurs rôles pour se laisser hantés et possédés par ce double chevalin.

Cette chimère devient plastique tout autant que physique.

Ils touchent du doigt la frontière de leur univers pour deviner les autres possibles. Ainsi, ils se laissent contaminer par leurs propres constantes qui dérivent pour frôler une possible radicalité, sans toutefois plonger dedans. On devine la violence possible, l'abandon, l'oubli d'eux-mêmes qu'ils commencent à explorer.

Régulièrement, ils se raccrochent à leur couple, ont besoin de toucher leur réalité.

Le chien, figure impassible, sans fiction aucune, est également une encre, imperméable à toutes dérivées définitives et sans retour.

 

Baro d'Evel a gagné en gravité mais ne bascule pas complètement.

 

On aimerait leur souhaiter le grand saut pour toucher définitivement à l'essentiel.

 

Auteurs et artistes plateau : Camille Decourtye et Blaï Mateu Trias

Collaborateurs : Benoît Bonnemaison-Fitte, Maria Munoz et Pep Ramis

Création lumières : Adèle Grépinet

Création sonore : Fanny Tollot 

Publié dans Cirque

Commenter cet article