Little Big Man

Publié le par nectar.safran@hotmail.fr


Humeur à avoir : avoir une envie de cinéma américain, un brin épique, qui badine doucement entre humour et fresque historique, avoir une envie de divertissement intelligent, avoir le temps et être équipé en pop-corn pour faire comme au cinéma.

“C’est un beau jour pour mourir”, voilà une réplique culte d’un film qui en compte bien d’autres qui auront marqué le cinéma américain, servies par de grands acteurs, Dustin Hoffman et Faye Dunaway, dans des personnages caméléons qui leur permettent de développer tout leur sens de la comédie, dans une fresque incroyable de figures épinglées par la grande histoire dans la petite histoire.

Little Big Man tout d’abord qui aura la chance d’avoir un grand-père indien hors du commun, un produit de la sagesse des visionnaires et de la simplicité des humbles. Little Big Man, c’est, comme son nom l’indique un grand petit homme, un mélange d’apparentes contradictions, un blanc qui devient indien, la plus grande gâchette du far west qui refuse de tuer qui que ce soit, un alcoolique, un homme de valeurs et principes, un charlatan, un guerrier…soit une vie bien pleine, pleine de tout, de rencontres, d’amours, de déceptions, ballotté par l’humour du destin.

Et il n’y a pas plus belle conclusion et épitaphe que cette phrase : « C’est un beau jour pour mourir, mon fils. »

Publié dans Cinéma

Commenter cet article